La diffusion des arts apporte énergie et vitalité à la francophonie canadienne

2012/05/07 8:30:12 AM in Updates/Mises à jour by Frédéric Julien

Les réseaux de diffusion et les diffuseurs de la francophonie canadienne se sont grandement impliqués dans l’étude sur L’importance de la diffusion et ont notamment participé en grand nombre au Sondage des diffuseurs. Strategic Moves et CAPACOA ont donc cru bon synthétiser la richesse de l’information recueillie jusqu’à présent en un rapport complémentaire portant sur les spécificités de la diffusion dans les communautés francophones et acadiennes du Canada.

La diffusion des arts vivants dans la francophonie canadienne (PDF)

Tableaux détaillés du Sondage auprès du grand public – Francophonie canadienne (PDF)

Ce rapport présente en outre de nouvelles données produites suite à un suréchantillonnage auprès de la population francophone en situation minoritaire. Il nous permet de connaître un peu mieux leurs habitudes de fréquentation, de même que leurs attitudes et perception en regard de la diffusion des arts vivants.

  • 84% des francophones ont assisté à un spectacle au cours des 12 derniers mois,  un pourcentage plus élevé que la moyenne canadienne (74%).
  • Le théâtre est la discipline la plus fréquentée (54%), suivi de près par la musique (47%).
  • Les francophones assistent à des spectacles dans divers lieux, notamment dans les musées, des beaux-arts et autre, ou les sites historiques (44%).
  • Les francophones assistent à des spectacles par le biais de la télévision (75%), d’Internet (47%) ou des salles de cinéma (44%), mais cela ne remplace pas l’expérience en direct du spectacle scène : ils demeurent trois fois plus susceptibles d’accorder une grande importance à l’assistance au spectacle sur scène qu’a la consommation par le biais des médias.
  • Les trois quarts des francophones (73%) estiment que la présentation des arts de la scène dans leur collectivité profite autant ou même davantage à l’ensemble de la collectivité qu’à ceux qui assistent aux spectacles.
  • Selon eux, la principale incidence de la diffusion de spectacles est d’apporté énergie et vitalité à la communauté (51%).

Le grand public, les diffuseurs et les chercheurs reconnaissent de nombreux autres bienfaits à la diffusion des arts vivants, notamment des collectivités plus créatives, un plus grand sentiment identitaire ou de fierté, un renforcement du développement économique, une meilleure compréhension interculturelle et une meilleure santé. En sommes, une qualité de vie accrue pour les individus, les familles et les communautés.

Le rapport contient par ailleurs plusieurs constatations tirées du Sondage des diffuseurs et des sessions de dialogue tenues à Ottawa et Moncton. Celles-ci mettent en valeur les rôles importants que joue le diffuseur francophone au sein de sa communauté, auprès de ses publics et auprès des artistes locaux. Les diffuseurs de la francophonie canadienne se distinguent notamment de leurs collègues anglophones par leur volonté à établir des partenariats avec d’autres organismes de la communauté. Les partenariats avec le milieu scolaire sont omniprésents et l’engagement des diffuseurs envers la jeunesse semble inébranlable.

Ce rapport est publié en parallèle au Rapport intérimaire des constatations de l’an 1 de l’étude. Tous ces rapports culmineront en un rapport final sur L’importance de la diffusion qui sera publié en 2013.

 

 

1 Comment / Commentaire »